Choisir la crémation

Outre l’incinération, la mission d'un crématorium consiste également à accueillir les familles, à les accompagner dans cet instant difficile et à mener à bien l'acte technique. Les familles peuvent y rendre un dernier hommage au défunt lors d'une cérémonie de recueillement.
Point d’attention : Le cercueil est nécessaire à la crémation puisque c’est son bois qui constitue le premier combustible.

Destination des cendres

Le recueil des cendres dans l'urne et leur remise à la personne qualifiée pour pourvoir aux funérailles ou au service de pompes funèbres se fait immédiatement après la crémation.
Lorsque le défunt n’a pas indiqué où il souhaitait que ses cendres soient placées, la famille se trouve souvent démunie. Dans ce cas, le choix de la destination des cendres revient à la personne qualifiée pour pourvoir aux funérailles.
Aux Funérailles Bodson, les cendres du défunt sont traitées avec respect et dignité.
Les cimetières acceptent les cendres des défunts pour les disperser, les enterrer, les placer en columbarium ou en caveaux.

  • L’inhumation des cendres

    L'inhumation des cendres peut se faire dans l'enceinte du cimetière, en terrain non concédé (terre commune), en terrain concédé ou dans une sépulture existante dont la concession a expiré ou dont l'état d'abandon a été constaté (en concession ou cavurne). Toute urne inhumée en pleine terre l'est dans une fosse séparée.
    La commune définit les dimensions de la parcelle ainsi que le prix et la durée de la concession (minimum 10 ans).

     

  • La dispersion des cendres

    Les cendres peuvent être dispersées sur la parcelle du cimetière réservée à cet effet, appelée « pelouse de dispersion ».
    Une taxe peut être demandée lorsque le défunt ne résidait pas ou n'est pas décédé dans la commune où les cendres sont dispersées.

     

  • Le columbarium

    Le columbarium est une loge concédée dont le coût et la durée diffère d’une commune à l’autre (minimum 10 ans).
    Le type de columbarium et la possibilité ou non de personnaliser la plaque recouvrant la loge dépendent aussi du règlement communal.

     

  • La dispersion des cendres en mer territoriale belge

    Le navire se rend en haute mer sur le lieu de la dispersion. Un discours peut être prononcé pour dire un dernier adieu. La dispersion est exclusivement effectuée par le préposé de la commune. Celui-ci reçoit l'urne (soluble dans l'eau) et l'immerge dans la mer. Des fleurs naturelles peuvent être jetées par-dessus bord. Un certificat mentionnant le nom du défunt, la date, l’heure et la position de l’immersion peut être rédigé sur demande.

     

  • La dispersion ou l’inhumation des cendres ailleurs qu’au cimetière ou en mer

    Lorsque le terrain sur lequel les cendres du défunt seront dispersées ou inhumées n'est pas sa propriété, une autorisation écrite préalable du propriétaire du terrain est requise. Dans le cas contraire, les cendres sont transférées dans un cimetière pour y être inhumées, placées dans un columbarium ou dispersées.

     

  • Partie symbolique des cendres

    En Région Wallonne, une partie symbolique des cendres du défunt peut être confiée sur demande au conjoint, au cohabitant légal et aux parents ou alliés au premier degré. Les cendres sont en général mises dans une petite urne ou dans un bijou prévu à cet effet.
    En région de Bruxelles-Capitale, un formulaire pour recevoir cette partie symbolique des cendres doit être complété.

     

+32 (0)81/20.19.90